Ndèye Fatou Touré
Avocate
« Je suis profondément féministe d’abord, profondément attachée à la protection des droits despersonnes vulnérables. C’est plus fort que moi. Et je suis en même temps contre l’injustice. A chaque fois que je suis devant une injustice flagrante je suis portée à faire du volontariat pour y mettre fin, quel que soit le sexe de la personne qui est en victime. »

L’école a été le moteur de la réussite de Ndèye Fatou Touré, née à au centre du Sénégal à Kaolack, en 1960, dans une famille d’enseignants,. « J’étais une jeune fille timide qui ne faisait que travailler. Pendant les vacances, je n’avais d’autre activité que de rester à la maison et lire, écouter de la musique… » A la faveur des affectations de son père, inspecteur du primaire, elle a pu connaître très jeune, différentes régions du Sénégal.

En 79, Ndèye Fatou est entrée à l’université. « J’étais passionnée par le droit. Il m’arrivait même de rater des cours magistraux pendant deux jours pour assister à des procès criminels. Et j’en frémissais… » >

00:00
00:00
fr_FRFR
Retour haut de page