Patricia Gomis

A propos de Patricia Gomis

Of Theater and of Joy

Géante artiste, comédienne, jongleuse et clown… avec un cœur si grand qu’elle y loge tous les enfants, les protège, les éduque pour un meilleur avenir.

C’est en 1994, un peu par hasard que Patricia Gomis se découvre une passion pour le théâtre… À Dakar, elle participe à l’atelier animé par le dramaturge Omar Ndao et la metteuse en scène brésilienne, Marcia de Castro. « On a monté un petit conte qu’on a joué à l’Hôpital Fann et cela m’a tellement touchée et marquée que j’ai décidé de ne plus faire que du théâtre pour enfants. » Sa vocation était née !

This initiation allowed her to obtain a grant from the French Cultural Center to develop her skills in Paris during the Radka Riaskova theater expression. During this stay, she met the director Ariane Mnouchkine and Alain Blanchard, masters in the art of mime and Clown Theater 

De retour à Dakar, elle retrouve ses camarades et Marcia de Castro avec qui elle crée « Côté Jardin » première compagnie clownesque du Sénégal avec laquelle elle sillonnera l’Afrique de l’Ouest, du Centre et une partie du monde en jouant des sketchs dans les écoles, les hôpitaux et les orphelinats.

In 2005, she created the association and company Djarama with her husband and brothers, and later in 2015, the DjaramArt center, dedicated to Arts for Youth. 

It is in the surrounding areas of Toubab Dialaw that Patricia, her family and her tribe of utopians, and their association Djarama, have made their home together sharing the joy of living. 

This happens at their home, the community elementary school, their residence for artists and performers. They even use a magnificent outdoor theater in perfect communion with nature and animals. She has chosen to dedicate her life to the awakening of youth through education, arts and culture, agroecology and the protection of the environment… 

L’école communautaire rencontre un vif succès et s’agrandit chaque année d’une classe ou deux… Il y a une grande diversité de programmes scolaires, animés par des permanents passionnés par leur métier, des bénévoles spécialisés venus prêter main-forte, un jardin potager y est cultivé en partie par les enfants, afin de leur apprendre l’importance de la terre nourricière et l’économie solidaire. Ce cadre éducatif hors du commun permet aux enfants de s’épanouir dans le respect de la spécificité de chacun, d’être conscients, motivés et acteurs de leur propre vie.

The association often presents shows for children with national or international companies; there are regular theater workshops, juggling workshops or clowning arts, festivals and awareness days for the parents and the students.

Plus qu’un simple espace, la concession Djarama est d’abord un choix de vie. « J’ai compris à l’âge de vingt ans que j’avais le choix. Dès cet instant cela a changé ma vie. J’ai choisi de faire du théâtre pour enfants, j’ai choisi mon mari. J’ai choisi mon métier parce que ce n’est pas un métier que je fais pour gagner de l’argent, mais pour m’accomplir en tant qu’être humain. »

A colorful and totally free DjaramArt festival takes place every year in Dakar and in the streets of Ndayane, which is a great joy for underprivileged children. 

Patricia s’engage pour le devenir des enfants, notamment les enfants d’Afrique confrontés à de dures réalités et contre la mendicité des enfants… Elle cherche constamment à leur donner des clés pour se construire, les sujets de ses spectacles sont conçus pour les faire réfléchir en tant qu’acteurs et futurs responsables de leur monde. « Être artiste, c’est d’abord être quelqu’un qui éveille les consciences. Tous nos spectacles abordent des sujets très forts ou tabous : l’excision, le mariage précoce, l’accès des filles à l’école ou la mendicité des enfants, ou encore l’environnement. »

It is by preparing her annual jams with her harvest of lemons that she reveals her choice to live in community. 

« On essaie de vivre en étant conscient qu’on est dans un pays où on n’a pas tout. Donc on ne vit pas au-dessus de nos moyens, on ne cherche pas l’argent pour avoir la belle voiture. On vit simplement avec l’essentiel, pour être avec les gens qui sont près de nous. »

Et elle met en pratique tout ce qu’elle essaie de transmettre aux enfants : le compostage, produire un minimum de déchets, l’agriculture biologique, l’autonomie alimentaire, l’énergie alternative et renouvelable. 

Patricia Gomis
Comedian
Patricia Gomis has domiciled the association Djarama is located in the bush that still remains in Toubab Dialaw. It is in this place in communion with nature that she has chosen to dedicate to the awakening of youth through culture.

The Djarama association produces theater shows for young audiences while expanding its activity to education, by housing an elementary school.

More than just a space, the Djaramart concession is first and foremost a life choice that actress Patricia Gomis shares with her family and with those who are committed in one way or another to the protection of the environment and the education of children.

"I realized at the age of twenty that I had a choice. From that moment on, it was changed my life. I chose to do theater for children, I chose my husband. I chose my profession because it's not a profession I do to earn money. money, but to fulfill myself as a human being. »

en_USEN
Scroll to Top